Le tourisme écologique en plein boom

Le tourisme écologique ou l’« écotourisme » est une activité touristique qui rassemble de plus en plus d’adeptes dans le monde. En quelques mots, il véhicule des valeurs écologiques visant un changement de comportement de la part des voyageurs, citoyens du monde, pour l’adoption de gestes plus respectueux envers la nature.

Les destinations tropicales très prisées

Pour l’instant, c’est au pays de l’oncle Sam qu’on rencontre le plus d’écotouristes. Annuellement, près de 5 millions d’américains partent en effet à la découverte de notre mère nature. Les destinations les plus choisies sont cependant celles qui présentent des climats tropicaux, d’ailleurs réputées riches en biodiversité.

costarica

On peut citer le Costa-Rica qui, avec deux autres pays, a été le premier pays à avoir emboîté le pas vers l’institution d’un tourisme responsable, par la mise en place de plusieurs aires protégées pour préserver sa biodiversité (plus d’un tiers du sol costaricain est couvert de forêts humides avec plusieurs dizaines de milliers d’espèces de faune et de flore). Mais parmi les destinations écotouristiques phares figurent aussi le Brésil, le Bélize, les Îles Turques-et-Caïques, le Canada, le Kenya ou encore les pays arabes, aussi étonnant soit-il, tels que Dubaï et les Emirats arabes.

La France, tout aussi intéressée et intéressante

Cela étant, la France, qui se trouve au premier rang des pays les plus fréquentés au monde par les touristes, porte aussi un intérêt particulier pour le tourisme écologique. L’Association Française de l’Ecotourisme (AFE) ne ménage pas ses efforts en ce sens. Ce ne sont pas les visiteurs ni les sites écolo, comme ceux proposés par le réseau Gîtes de France ou encore les parcs régionaux et nationaux, qui manquent en France. Même les acteurs dans le métier demandent à basculer vers l’écologisme pour satisfaire la demande d’une clientèle de plus en plus exigeante.

Mais pourquoi un tel intérêt ?

Le tourisme écologique engage la responsabilité des voyageurs par rapport à la fragilité de notre écosystème et le changement climatique qui découle de sa dégradation. Il fournit une source de revenus viable mais parallèlement à cela, il doit tenir compte de la capacité de l’écosystème à supporter les activités touristiques qu’on entreprend, et l’équité vis-à-vis de la population locale tout en participant à la conservation de la nature.

Le tourisme écologique nous mène vers un voyage de découverte de la nature à l’instar des parcs nationaux ou des aires protégées. Mais c’est une activité qui n’exclut pas pour autant les villes puisque des jardins et des espaces verts respectant les normes écologiques existent et restent à découvrir, et surtout à apprécier dans les milieux urbains.

This entry was posted in Tourisme. Bookmark the permalink.

Comments are closed.